Vallée du Madriu-Perafita-Claror

Liste du patrimoine mondial

Une grande partie de la Vallée du Madriu-Perafita-Claror se trouve sur le territoire appartenant à la ville.

L’initiative de la candidature du paysage culturel de cette vallée pour intégrer la Liste du patrimoine mondial est commune au Gouvernement d’Andorre, aux communes d’Encamp, Andorra la Vella, Sant Julià de Lòria et Escaldes-Engordany ; à la Commission nationale andorrane pour l'UNESCO (CNAU) et au Comité National Andorran de l’ICOMOS, avec la participation des différents acteurs intéressés par la vallée ainsi que des collectifs qui mettent la région à profit.

Ressources naturelles

L’idée vient du Comité National Andorran de l’ICOMOS et a été présentée pour la première fois au Ministère de la culture en 2001.

Le 1er juillet 2004, le Comité du patrimoine mondial, lors de sa 28ème session à Suzhou (Chine) a approuvé l’inscription de la Vallée du Madriu-Perafita-Claror sur la Liste du patrimoine mondial dans la catégorie des biens culturels en tant que paysage culturel. Aujourd’hui, il n’existe que 113 paysages culturels dans le monde entier.

La vallée conserve de nombreux éléments et structures pour l’exploitation, l’organisation et la gestion des ressources naturelles (bois, prairies, arbres sauvages, chemins, eau, etc.) qui montrent l’utilisation et l’évolution de ce territoire tout au long de son histoire. D’une grande valeur identitaire, la vallée s’est fait le témoin vivant de l’histoire et des modes de vie d’un pays rural de montagne. Des sites d’une beauté extraordinaire sont le fruit de l’interaction de l’Homme avec l’environnement.