La Fête Traditionelle de Sant Julià de Lòria est toujours célébrée le dernier week-end de juillet. Il y a des activités nombreuses et variées qui se déroulent dans les derniers jours de juillet dans la ville, mais ce sont les danses qui ont un rôle particulier en tant qu'expressions du folklore le plus vivant. Les danses et leur musique sont le résultat de l'imaginaire social et pour cette raison elles ont une grande valeur identitaire. Nous soulignons La Passa, Ball Cerdà et Ball de la Marratxa, qui ont lieu le lundi de la Fête Traditionelle.

La Passa est la première manifestation traditionnelle qui a lieu le lundi matin. C'est un défilé de jeunes couples célibataires, qui parcourt les rues de la ville. Devant la rue se trouve le premier des couples qui envisagent de se marier au cours de l'année et les autres couples suivent, en commençant par le plus vieux et en finissant par le plus jeune, formant une chaîne humaine. La Passa termine la sur la placer Major, où le garçon de chaque couple invite la fille à un vermouth et la fille l'invite à manger chez elle.

Une fois les danseurs de La Passa arrivés à la place Major, la cobla (groupe d'instrumentation traditionnelle) interprète la musique du Ball Cerdà. Le premier couple de La Passa ouvre le bal. Puis les filles invitent les garçons à danser avec une barretina (casquette vestimentaire typique)

Mais de toutes les activités folkloriques et traditionnelles du Festival de Sant Julià de Lòria, le Ball de la Marratxa est la plus solennelle. Il est joué sur la Plaza Mayor le lundi après-midi. Cette danse est aussi celle qui évoque le plus l'identité andorrane de tous ceux qui se dansent.