Patrimoine festif

Forte tradition

Sant Julià de Lòria se démarque par une forte tradition en ce qui concerne son patrimoine festif.

Les expressions de la culture populaire s’enchaînent tout au long de l’année : danses, chants, traditions et coutumes sont fortement ancrés dans la vie des habitants de la ville.

La Loi 9/2003 du 12 juin 2003 relative au patrimoine culturel d’Andorre définit « le patrimoine culturel comme l’un des principaux témoignages de l’histoire, de l’identité et de la créativité du pays ». Puisque le patrimoine immatériel est reconnu au même titre que le patrimoine matériel, l’immatériel se voit conférer un rôle actif dans la construction de l’identité.

En 2009, nous avons décidé d’étudier le calendrier festif ainsi que les célébrations populaires présentant une racine historique et une participation significative et de documenter les expressions et rituels qui les caractérisaient dans le but d’en faire un premier inventaire. L’année 2010 débute avec la première mesure de reconnaissance et de revalorisation appliquée dans le domaine de la sauvegarde des expressions immatérielles, qui motive la première inclusion de biens immatériels dans l’Inventaire général du patrimoine culturel. Il existe quinze biens immatériels listés dans l’inventaire qui correspondent à quinze célébrations déclarées d’intérêt culturel puisqu’elles remplissent les critères généraux d’inclusion. Ces quinze fêtes font partie de l’imaginaire collectif et parcourent le territoire dans son intégralité tout au long de l’année. Parmi ces quinze manifestations de culture populaire, trois sont célébrées à Sant Julià de Lòria: Les caramelles de Sant Julià de Lòria, l’aplec de la Mare de Déu de Canòlich [Le rassemblement de la Vierge de Canòlich] et la Festa Major [La Grande Fête] de Sant Julià de Lòria.