Roman

L'art préroman et roman andorran a conservé son essence, sa simplicité et sa beauté depuis les XIe et XIIe siècles.

Tour clochers

Les manifestations artistiques de ce style architectonique en Andorre marquent les esprits par leur sobriété, les dimensions réduites des monuments bâtis et leur parfaite intégration dans le paysage de montagne propre aux Pyrénées.

Souvent, ils n’arborent que peu d’ornements et affichent simplement une nef, une abside et un porche à l’entrée. L’un des signes les plus caractéristiques et importants de ces temples sont les clochers-tours ou les clochers-murs, employés comme méthode de communication entre les villages et comme élément de défense face aux attaques. À l’intérieur, ils abritent des peintures d’une gamme chromatique très riche qui font l’éloge de la divinité : la plupart sont des œuvres des disciples des grands maîtres catalans d’antan.

Sant Serni de Nagol

La position géographique du pays a favorisé la conservation de plus de 40 églises et monuments de style roman, répartis sur tout le territoire.

Parmi cette quarantaine de monuments, sept se trouvent dans les alentours de la ville.

On peut notamment citer Sant Serni de Nagol, connue pour ses peintures romanes. À l’intérieur, l’abside est couverte par une voûte en quart de sphère, elle renferme l’autel d’origine et une partie de la décoration romane des XIIe et XIIIe siècles.

Aubinyà

Dans ce sens, l’initiative privée de la commune d’Auvinyà, très proche de la ville, est très intéressante puisqu’elle reproduit un village à l’architecture de style médiéval.

Le site affiche une œuvre murale en fer qui raconte toute l’histoire de la Principauté. Le matériau de cette pièce artistique et de divulgation n’a pas été choisi au hasard puisque, traditionnellement, l’industrie du fer était enracinée dans la Principauté.