Daniel Areny: le menairó de Certés

Force musicale

Dans le monde intangible du caractère andorran, il existe un groupe d’hommes et de femmes qui en forment la base. Parmi eux, certains se distinguent pour être des travailleurs infatigables connus dans le microcosme mythique de l’Andorre comme les menairons dans différents domaines et qui sont une représentation essentielle.

Daniel Areny i Rossell est l’un d’entre eux. Il incarne la force de la musique, le besoin de son expression vitale à travers le chant et la danse depuis plus de cinquante ans. Il fut le créateur, aux côtés de quelques amis, de la Chorale Rocafort en 1962. Il créa aussi l'Esbart Laurèdia en 1963 avec d’anciens danseurs de l'Esbart Andorrà de Sant Julià de Lòria et avec sa femme Esperança Ivern. En 1971 il fonda la Chorale Petits Cantaires Lauredians. Il a également été professeur et directeur des études de l'Institut Andorrà d'Estudis Musicals (Conservatoire) depuis l’année de sa création en 1980 jusqu’en 2004.

Il est né à Certers le 25 décembre 1939.

À partir de 11 ans, il étudie la musique avec le maître Isidre Marvà qui venait de La Seu d’Urgell. Il travaillait comme apprenti barbier à la sortie de l’école pour le payer tous les mois.

Vers 17 ans, il se rend à Barcelone pour apprendre la profession de coiffeur. Cela lui donnera l’opportunité de continuer ses études musicales avec des cours particuliers qu’il prendra avec Melle Gràcia au Conservatoire du Liceu et avec Pere Vallribera, le directeur, dont il ne prendra que peu de leçons mais combien précieuses. À 24 ans, il obtient son diplôme de professeur de musique (6 années de cursus) et de piano (8 années de cursus) au Conservatoire du Liceu de Barcelone, nous sommes en 1963.

Jusqu’en 1976, il alterne son travail au salon de coiffure et les cours particuliers de musique qu’il donne les après-midis, pouvant atteindre de 40 à 50 élèves. En 1976, il ouvre sa boutique d’instruments Musical Andorrà et en 1980 il entre à l'Institut Andorrà d'Estudis Musicals (Conservatoire) pour s’y consacrer entièrement.

Pourtant, Daniel Areny i Rossell a toujours su rester les pieds sur terre, la preuve : l’attachement qu’il a créé dans son entourage. Audacieux et entrepreneur dans la société andorrane dans laquelle il a du vivre, il a su éviter tout sensationnalisme et tout déséquilibre.

Si la musique est l’art qui combine les sons à partir des lois de la mélodie, de l’harmonie et du rythme, nous pouvons affirmer que Daniel Areny i Rossell est un artiste qui a mélodié, harmonisé et rythmé à travers le chant une bonne partie de la vie culturelle andorrane du XXe siècle. Il est le compositeur du Ball de Gegants et des Gegantons de Sant Julià de Lòria ainsi que de différentes œuvres de sardana. Ses archives personnelles de musiques andorranes sont très vastes (partitions, enregistrements, descriptions de danses, etc.) tout comme sa collection d’instruments traditionnels. N’oublions pas non plus son fonds photographique puisque la photographie est également l’une de ses passions. Il ne manque jamais de photographier une fête, des coutumes ou une tradition populaire avec son appareil photo suspendu à son cou, documentant tout ce qui touche à la culture populaire.