Jaume Moles: le ferronnier de Bixessarri

Le fer est présent dans toutes les Pyrénées

Le fer est partout dans les Pyrénées, on peut apprécier sa couleur caractéristique dans de nombreuses vallées et rivières teintes par l’oxyde.

Des veines de ce minéral affleurent les chemins de montagne, bon nombre d’entre elles créées pour atteindre les gisements. Pendant des siècles, le fer a été extrait par les communautés pyrénéennes dans de petites exploitations ou bien par des grandes communautés comme celle de la Vall del ferro [La Vallée du fer] au Pays-Basque espagnol ou celle de la Vall Ferrera [La Vallée de la Ferronnerie] dans la comarque catalane Pallars Sobirà.

Entre les XVIIe et XIXe siècles, l’Andorre a également connu une grande activité consacrée à l’obtention, la transformation et la commercialisation du fer qui est devenue une culture et un mode de vie. De nombreux bâtiments centenaires conservent des œuvres en fer forgé. Les plus typiques sont ceux que nous pouvons observer comme protection de nombreuses fenêtres, les dénommés estripagecs, par exemple. On peut également citer les verrous, les clés, les pommeaux, les rampes, les chaînes, etc.

Jaume Moles a appris le métier du fer très jeune.

Jaume Moles a appris la profession de la ferronnerie très jeune, combinant ses études avec le travail. D’un point de vue professionnel, il a toujours été lié à ce matériau et son long parcours a coïncidé avec la mutation urbaine du pays.

Le lien qu’il entretien avec le fer lui vient de très loin, puisque plusieurs générations de sa famille se sont consacrées au travail du fer. Il a dû voir et vivre la manière dont le travail traditionnel a été modifié au profit de l’utilisation de structures fabriquées avec des procédés industriels et mécanisés. Des milliers d’années d’histoire d’une profession qui peu a peu a commencé à disparaître à partir de la deuxième moitié du XXe siècle.

Le désir de laisser un legs de cette activité qui a apporté une si grande contribution à l’histoire de l’Andorre et des Pyrénées, a conduit notre ferronnier à mettre en place, de manière complètement personnelle et désintéressée un espace pédagogique, artistique et de divulgation consacré à la ferronnerie.

Jaume Moles, avec l’aide de l’artiste plasticien Àngel Calvente, a transformé un hangar industriel en lieu consacré à l’art et à l’artisanat, rendant hommage au travail de nombreuses générations qui ont fait du fer leur mode de vie.