La laine

Vital Andorra

Mais parmi toutes ces initiatives, nous nous devons d’en citons une : Vital Andorra. Le projet, qui fait partie des Pyrénées, souhaite avoir une identité et un patrimoine propres.

Sa première action consiste à mettre à profit les toisons des moutons lorsqu’ils sont tondus tous les printemps. Traditionnellement, avec cette fibre naturelle, le peuple vivant dans la montagne s’habille pour se protéger du froid et utilise au maximum la matière pour se faire un bon lit. Grâce à la laine de nos moutons et au legs de nos ancêtres, Vital Andorra apporte une touche de tradition chaleureuse aux foyers d’aujourd’hui.

VITAL (VI de Vicenç + T de Timoteo + AL d'Albert)

Le projet est né en 2019 de la collaboration de Timoteo Ccarita, Vicenç Santamaria et Albert Gomà. Le projet est intitulé VITAL (VI de Vicenç + T de Timoteo + AL d’Albert). Timoteo Ccarita est maître tisserand, chercheur en teintes naturelles et formateur de tisserands de Pitumarca, Cusco (Pérou). Il fait la promotion de la culture inca en maintenant ses motifs et ses techniques d’origine dans la préparation de la laine et ensuite du tissu. Vicenç Santamaria est un artiste pyrénéen qui collabore en tant que consultant artistique. Albert Gomà, politologue, coordonne le projet VITAL.

Quelques 140 tisserandes appartenant à des communautés des Andes participent à l’élaboration du fil de laine de manière entièrement artisanale. Ils se consacrent à la teinte naturelle et tissent sur un métier à tisser traditionnel placé à la taille. Différentes associations participent à ce projet : Club des mères à Ccapacchapi, les associations Munaik Tiklla, Inka Pachacutec, Ñaupa Away Karwi, Uchu Llukllu, Wasa Pampa et Labraco de Pitumarca, l’association de Santa Bàrbara à San Pablo, Chokecancha à Lares et Tres alpaquitas a Marca Pata.

À travers l’artisanat, Vital introduit une nouvelle forme de collaboration entre différentes cultures et cherche à créer un espace sans frontières où l’on explore ce qui nous unit.